L'Institut

De Les Archives de Vault-Tec
(Redirigé depuis Institut)
Aller à : navigation, rechercher
L'Institut
Fo4 Institute Seal.png Drapeau institut.png
Vue d'ensemble
type Communauté scientifique
leaders 2287 :

Autrefois :

  • Dr Zimmer (Bureau de rétention)
fondateur 2110, par un groupe d'anciens étudiants du CIT[1]
Société
membres notables A3-21 (autrefois)
Territoires
quartier-général L'Institut
lieux notables Commonwealth

« L'Institut... est d'une importance capitale. Il s'agit du meilleur espoir de l'humanité pour l'avenir, quoi qu'en pensent ceux de la surface. »

— Père

L'Institut est une mystérieuse organisation scientifique, une métropole souterraine avancée, une merveille de technologie n'ayant rien à voir avec ce que l'on trouve à la surface du Commonwealth.[2]

Histoire

L'Institut s'est constituée sur les ruines de ce qui était autrefois connu sous le nom de Commonwealth Institute of Technology.[3] En 2077, le personnel scientifique se réfugia dans les sous-sols de l'université afin d'échapper aux ravages de la Grande Guerre. L'Institut fut officiellement fondée en 2110 par ces mêmes personnes, les générations suivantes creusèrent de plus en plus profondément dans le sol pour y créer des habitations et des laboratoires toujours plus sophistiqués. Ce processus continue encore en 2287.[4]

Isolée depuis des décennies, cette communauté scientifique travaille sans relâche sans tenir compte du chaos régnant à la surface. Les scientifiques ayant créés la première génération de synthétiques ont tenté de travailler pacifiquement avec les habitants du Commonwealth, mais une défiance mutuelle a rapidement mis fin à cette relation.[5] Depuis, leurs seules relations avec l'extérieur consistent à des missions de récupération de matériaux ou des expériences de terrain, tâches effectuées par leurs synthétiques.[6] Les scientifiques quittant le sous-sol sont souvent des personnes habilitées à la récupération de certains androïdes.[7] Ils considèrent de toute manière que leurs connaissances accumulées depuis des années sont hors de portée de compréhension pour les habitants de Terres dévastées,[8] leurs travaux ayant permis de développer des technologies largement supérieures à celles d'avant-guerre. On peut penser notamment au relais moléculaire, un système de téléportation créé aux alentours des années 2180, ce qui a permis à l'Institut de s'isoler complètement de l'extérieur.[9][10] Conséquence de tout cela, leur simple existence relève le plus souvent de rumeurs.[11]

Le Père des synthétiques de dernière génération

Toujours dans le but de repousser les limites technologiques, l'Institut cherche à améliorer la deuxième génération de synthétiques qui, bien que puissante, possède quelques limites mécaniques intrinsèques. Pour surmonter cela, les scientifiques débutent en 2178 des travaux sur la conception d'un synthétique organique. Sous la direction du docteur Frederick, le VEF sert de première piste pour ce nouveau programme, malgré l'objection de la division bioscience.[12] De nombreux habitants du Commonwealth sont enlevés et immergés dans des cuves de VEF, leurs mutations soigneusement étudiées. La plupart est ensuite marquée et rejeté dans la nature afin de suivre l'évolution du virus.[13] Ces études de terrain ont donné lieu à un rapport en 2224 concluant à une impasse. Malgré les résultats de deux sujets prometteurs, la forte exposition aux radiations de l'ensemble des sujets étudiées empêchent un quelconque progrès important.[14] La solution arrive cependant en 2227 lorsque Kellogg récupère Shaun dans l'Abri 111. Son code génétique à l'abri des mutations post-nucléaires offre une base parfaite pour la troisième génération de synthétiques. Les recherches exploitant le FEV sont alors écartées du projet. Shaun devient à ce moment le père de toute une génération d'êtres synthétiques.[15][16][17] Ces tests ne seront cependant pas sans revers puisqu'en 2229, un synthétique défectueux provoque ce que l'on appelle l'incident du Masque brisé,[18] révélant ainsi l'Institut aux yeux du Commonwealth et provoquant plusieurs problèmes internes au sein de la communauté scientifique.[19]

Malgré son écartement, les recherches sur le VEF se poursuivent durant plusieurs décennies sans que celles-ci n'offrent aucune information intéressante.[20][21] Lorsque Brian Virgil succède au docteur Syverson au poste de responsable du projet, il est évident que ces recherches sont devenues inutiles, les résultats n'évoluant plus depuis au moins cinq ans.[22] Finalement, ces expériences ont prit fin lorsque Virgil a fui l'Institut pour rejoindre le Commonwealth.[23]

L'utilisation de toutes ses nouvelles technologies a un prix. Celles-ci commencent effet à consommer énormément d'énergie, notamment le dématérialisateur moléculaire, si bien que l'Institut se retrouve sporadiquement en pénurie et est obligée de puiser des ressources à la surface.[24] La cause est principalement due au réacteur et à certains de ses systèmes secondaires (le refroidissement, la surveillance) qui, malgré avoir été bâtie pour durer,[25] sont des technologies d'avant-guerre qui commencent à souffrir de leur âge.[26]

Pour pallier à ce manque, l'indépendance énergétique est devenue l'ultime besoin de l'Institut qu'il pense combler en reconditionnant le réacteur nucléaire souterrain utilisé autrefois par le CIT pour mener certaines expériences.[27] De nombreuses améliorations lui ont été apportés afin qu'il soit le plus efficace possible.[28] L'activer permettra à cette communauté d'échapper aux nombreux compromis et sacrifices consentis aux fils des ans et d'échapper aux contraintes des équipements en surface.[29][30]

Organisation

L'Institut permet à ses membres de vivre dans un environnement propre, sûr et confortable, loin des conflits et des risques écologiques qui ont rendu la surface presque inhabitable.[31] Au cours des décennies, elle a mise au point un système très efficace qui maximise l'efficacité et favorise le développement individuel et la recherche. Elle est dirigée par un conseil d'administration, constitué des responsables de chacune des divisions, et par un directeur spécialement nommé.[32] Chaque division est relativement autonome et tout à fait à même de fonctionner sans intervention extérieure. Mais lorsque celles-ci interagissent entre-elles, le Directeur a pour rôle de définir certaines règles, de résoudre les conflits et d'agir comme intermédiaire.[33]

Chaque responsable dirige une division qui contribue à un domaine particulier de l'Institut. Mais malgré le besoin pressant de coopérer, la connaissance est fortement compartimentée et les divisions maintenus dans l'obscurité.[34][35] Les évènements dérangeants sont la plupart du temps cachés sous de faux prétextes, notamment ceux concernant les membres importants de l'organisation, tel que le docteur Brian Virgil.[36]

En raison de l'isolation avec le monde extérieur, un cycle artificiel a été mis en place afin de simuler un cycle naturel jour-nuit. Les heures de réductions des nuisances sonores vont de 22 heures à 6 heures.[37]

Bioscience

Fo4 bioscience symbole.png

La division bioscience est spécialisée dans les domaines de la botanique, la génétique et la médecine. Leur directive principale est d'assurer le bien-être de la communauté. Enfin, elle cultive et entretient jardins et récoltes via les cultures hydroponiques afin de produire la majeure partie de la nourriture, tout en menant un certain nombre d'autres projets parfois secrets.[38] Ses membres réfléchissent également à explorer l'idée d'une vie animale synthétique.[39]

Bureau de rétention des synthétiques

Fo4 Bureau de rétention symbole.png

Les synthétiques constituent la main-d’œuvre primaire de l'Institut, mais il arrive que les plus avancées d'entre eux se mettent à développer une certaine force de conscience et les amènent à se remettre en question. En conséquence, certains tentent de fuir afin d'échapper à leur statut.[40] La troisième génération étant impossible à distinguer d'un vrai humain, il devient difficile d'en trouver un au sein d'une population.[41] Le bureau de rétention est spécialisé dans la traque de ces fugitifs.[42][43]

Les chasseurs sont les bras armés de cette division. Il s'agit de synthétique de troisième génération opérant à la surface. Leur unique mission est pourchasser et appréhender tout synthétique en fuite. Ils sont parfaitement autonomes, spécialement formés à tous les styles de combats et maîtres dans l'art de l'infiltration et de la filature.[44] Le BRS surveille la totalité des synthétiques de troisième génération en permanence pour déceler des aptitudes spécifiques. Les modèles qui montrent ténacité, courage et esprit d'initiative sont soumis à un entraînement rigoureux. Ils leur enseignent le maniement des armes, le combat à mains nues, les techniques d'investigation, la psychologie et des bases d'ingénierie. Ceux qui réussissent l'examen final (tel que X6-88) deviennent des chasseurs, les autres sont réinitialisés et retournent à leurs tâches initiales.[45]

Quand un chasseur repère un synthétique en fuite, il utilise son code de réinitialisation individuel pour effacer sa mémoire et le rendre inerte. Les chercheurs du bureau procède ensuite à la procédure de restauration des connexions neuroniques pour lui rendre sa configuration d'origine. Si cela fonctionne, le synthétique peut reprendre son poste et il n'aura aucun souvenir du temps passé à la surface. Mais souvent, les dégâts sont irréversibles, rendant l'unité inutilisable.[46]

Infrastructures

Cette division sous la responsabilité d'Allie Filmore est une branche sous-estimée de l'Institut. Pourtant, et malgré les nouvelles technologies développées, certaines exigent beaucoup d'entretien, notamment celles accusant un certain âge, au risque de voir apparaître de nombreuses pannes.[47] La division a donc pour mission de maintenir les systèmes électriques et mécaniques en état de fonctionnement optimal. Ses chercheurs entretiennent et optimisent tous les systèmes qui permettent de faire vivre et de travailler la communauté dans un endroit aussi moderne. Ces murs cachent de nombreuses machines complexes qui recyclent l'air et l'eau, et fournissent le courant nécessaire aux laboratoires et aux quartiers d'habitation.[48] Ils utilisent un certain nombre de synthétiques de première génération pour les tâches de maintenance, leur efficacité étant suffisante pour remplir ce genre de rôle.

Robotique

Fo4 robotique symbole.png

La robotique est la branche de l'Institut responsable de la fabrication des synthétiques. Ses scientifiques sont actuellement axés sur la production de masse et la généralisation des synthétiques de troisième génération. En effet, ils espèrent à l'avenir remplacer la première génération par la dernière, bien plus perfectionnée et d'aspect plus agréable.[49]

Systèmes avancés

Fo4 systèmes avancés symbole.png

Cette division, sous la responsabilité du docteur Madison Li, travaille sur la physique appliquée (armes à plasma et téléportation) et sur des projets spéciaux classés secret défense.[50] Leur principal objectif est la mise en place d'un réacteur nucléaire qui répondra aux importants besoins énergétiques de l'Institut.[51]

Idéologie

« Au bout du compte, toutes nos connaissances et ressources convergent vers un seul but, que notre devise énonce clairement : l'humanité redéfinie. »

Pendant plus d'un siècle, l'Institut a consacré ses recherches à la survie de l'humanité. Cette communauté scientifique partage une vision de la science capable de modeler l'avenir et amasse des connaissances et des ressources dans un unique but : redéfinir l'humanité et prospérer à nouveau sur Terre.[52][53] Elle est convaincue que la surface du Commonwealth est condamnée et que le seul espoir de la race humaine se trouve sous terre.[54][55]

Une autre élément de leur idéologie est la croyance en une supervision appropriée de leurs synthétiques qui, malgré leurs incroyables talents, peuvent se montrer dangereux lorsque leur esprit se heurte à la notion de libre arbitre.[56] L'Institut accuse d'ailleurs les actions désastreuses du Réseau du Rail qui, en tentant de libérer les synthétiques, se retrouvent à créer des criminels tuant sans retenue des innocents.[57]

L'Institut est prêt à tout pour parvenir à ses fins. Ses membres sont conscients que les expériences menées en laboratoire ne suffiront pas à instaurer la vision de leur humanité. Ils utilisent donc les terres du Commonwealth comme une immense expérience scientifique. Malgré les dangers que cela représente pour les habitants, chaque sacrifice est une perte acceptable s'il permet de s'approcher du but.[58][59]

Relations extérieures

De par sa nature, l'Institut reste très discrète sur ses projets afin qu'aucune information ne puisse filtrer vers l'extérieur, tout en limitant les contacts avec les Terres désolées.[60]

La Confrérie de l'Acier, idéologiquement opposée aux activités de l'Institut, est leur principal ennemi en 2287. La communauté scientifique cherche un moyen de la contrer de manière indirecte, le combat frontal étant impossible face cette armée entraînée. Le Réseau du Rail n'est qu'une menace secondaire, il perturbe les activités de l'Institut sans pour autant les stopper. Malgré cela, il reste insaisissable. Les chercheurs considèrent leurs actes égoïstes, utopistes et inconsidérés.[61][62] Les pillards et les super mutants ne sont pour eux qu'une menace tertiaire, une approche discrète est généralement employée par leurs agents lors de contact avec ses groupes. Dans certains cas, comme avec les gangs de Goodneighbor, le crime organisé est utilisé pour promouvoir les activités de l'Institut à travers les intermédiaires appropriés.[63] Grâce aux agents synthétiques infiltrés, le BRS exploite un réseau d'informateurs déployé dans l'ensemble du Commonwealth.[64]

Interactions avec le personnage joueur

Fallout 3

Fallout 4

  • L'Institut est la principale organisation antagoniste pour une grande partie du scénario principal du jeu. Elle est également une faction joignable.

Technologies

Un synthétique patrouilleur de seconde génération, équipé du matériel standard

L'Institut est l'une des organisations d'après-guerre les plus avancées technologiquement. Leur réalisation principale est sans conteste les synthétiques, et notamment la troisième génération. Celle-ci est non seulement indistinguable d'un autre humain, mais elle est aussi plus puissante, insensible à la peur, la faim, la maladie et au sommeil.[65] Associé au fait que la division robotique est capable de les assembler en un temps record, ces machines serviles en font une main-d’œuvre parfaite. Au-delà de ces entités mécaniques, les infrastructures de l'Institut possèdent de bien meilleures propriétés que les normes des Terres dévastées. Elle possède également assez de technologies militaires de pointe pour équiper l'ensemble de ses forces de sécurité. Du côté approvisionnement, les scientifiques utilisent des cultures génétiquement modifiées afin de nourrir toute la communauté, et possèdent de l'eau pure.

Évidemment, l'Institut avait un avantage décisif lors des échanges nucléaires puisqu'elle émerge d'une ancienne université qui possédait à cette époque les recherches le plus poussées du monde. Nombreuses de ses réalisations sont encore profondément enracinées dans les sous-sols du CIT. Par exemple, l'architecture du programme de protection n'est que la version actuelle du système de sécurité Code Defender, une technologie déjà développée avant la Grande Guerre.[66]

Avant 2285, l'Institut travailla également sur les implants cybernétiques et le prolongement artificiel de la vie humaine. L'unique sujet test était Conrad Kellogg. Le projet fut en effet rapidement abandonné, Père pensant que la mission première est de sauvegarder l'humanité et non la quête d'une symbiose entre biologie et technologie.[67] Cette particularité chez Kellogg reste donc un témoignage vivant de l'ingéniosité de l'Institut, et notamment son espérance de vie supérieure, qui créa d'ailleurs beaucoup de jalousie au sein de la communauté scientifique.[68]

Apparitions

L'Institut est mentionnée dans Fallout 3 et Fallout: New Vegas.[69] Il s'agit également d'une faction joignable dans Fallout 4.

Références

  1. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « L'Institut a été officiellement fondé en 2110 par un groupe d'anciens étudiants du Commonwealth Institute of Technology qui s'étaient réfugiés dans le sous-sol de l'université au moment de la Grande Guerre. »
  2. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « L'Institut est en fait une métropole souterraine avancée, une merveille de technologie qui n'a rien à voir avec ce que l'on trouve à la surface du Commonwealth. »
  3. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « Selon les rumeurs locales, l'Institut s'est constitué sur les ruines du CIT, le Commonwealth Institute of Technology, mais cette université est pourtant en ruine depuis plus de deux siècles. »
  4. Allie Filmore : « La construction de l'Institut est le fruit du travail de plusieurs générations de chercheurs. Les survivants de la guerre, nos géniteurs originels, se sont réfugiés dans le sous-sol de l'ancien Institut de Technologie du Commonwealth. Au fil du temps, leurs enfants et les enfants de leurs enfants ont creusé de plus en plus profond dans la roche, et construit des habitats et des labos de plus en plus sophistiqués. Le processus est encore en marche aujourd'hui. Au moment où je vous parle, nous creusons des galeries qui accueilleront de nouvelles infrastructures. Imaginez un peu à quoi cet endroit ressemblera dans cent ans... J'aimerais être là pour le voir. »
    (Fichier dialogue d'Allie Filmore)
  5. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « Il y a bien longtemps, lorsque l'Institut a créé ses premiers synthétiques, ces derniers ont tenté de travailler pacifiquement avec les habitants du Commonwealth, mais une défiance mutuelle a rapidement mis fin à cette relation. »
  6. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « L'Institut envoie souvent ses synthétiques à la surface pour récupérer des matériaux utilisables. L'impact de ces recherches sur le Commonwealth et ses habitants est considéré sans importance. »
  7. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « Les scientifiques de l'Institut quittent rarement la sécurité et le confort de leur paradis souterrain. Si des expériences doivent être menées à la surface, elles sont généralement effectuées par des synthétiques. »
  8. Le Vagabond Solitaire : « Bon, parlez-moi du Commonwealth. »
    Zimmer : « Le Commonwealth n'est qu'un cloaque de violence et de désespoir. En revanche, au sein même de l'institut... Mais... les affaires de l'institut ne vous regardent pas. Votre esprit primitif ne comprendrait pas ce que nous avons accompli. »
    (Fichier dialogue de Zimmer)
  9. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « La division des systèmes avancés est celle qui a mis au point le relais moléculaire il y a presque cent ans. »
  10. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « Après avoir conçu le relais moléculaire, un appareil de téléportation avancé, l'Institut a condamné son accès à la surface terrestre et a entamé son programme d'expansion souterraine. »
  11. Le Vagabond Solitaire : « Que savez-vous du Commonwealth ? »
    Horace Pinkerton : « La plus grande partie est un désert, comme ici. Mais on parle de choses. Des rumeurs, essentiellement. Un endroit appelé l'Institut. C'est de là que viennent Zimmer et cet androïde. Dieu seul sait ce qu'ils ont d'autre, mais nos technologies sont ridicules à côté, c'est clair. »
    (Fichier dialogue d'Horace Pinkerton)
  12. Rapport de la division bioscience, 2178 : « Euh... ici le docteur Elliott, pour le rapport officiel de la division de bioscience à l'attention du conseil d'administration. Nous sommes, euh... en août 2178. Je suis heureux d'annoncer que, comme ça a toujours été le cas depuis que je suis titulaire, le rendement des récoltes a dépassé les attentes. En fait, tout va bien ici... à, euh... une exception notable près. Le docteur Frederick m'a informé que le conseil d'administration avait préapprouvé des recherches sur les échantillons de VEC qu'il a déjà en sa possession. Comme vous le savez tous... je ne suis pas du genre à remettre en question les décisions du conseil. Je ne veux même pas savoir ce qui a conduit à cette résolution. Mais cela me semble... troublant. Et même potentiellement dangereux. Je vais faire de mon mieux pour m'assurer que les risques soient minimisés, mais j'espère sincèrement que tout le monde est bien conscient des conséquences possibles. »
  13. Entrées de terminal de l'Institut : « Référence : homme, début de trentaine, état de santé général moyen
    Résultats post-immersion : conformes aux résultats standard au départ sur le plan physique, tracé d'acuité mentale légèrement supérieur à la moyenne
    État du sujet : MARQUÉ, ÉCARTÉ »
  14. Notes de recherche sur le VEC : « Ici le docteur Elliott, de la division de bioscience. Rapport du mois de mars 2224. Nous venons tout juste de recevoir un nouveau lot de... sujets. Mais comme indiqué dans mon précédent rapport, nous sommes actuellement dans une impasse à ce niveau. Continuer sur la même lancée ne servira à rien. Je me fais donc officiellement l'écho de la position de toute l'équipe : si nous voulons que nos recherches sur les organes synthétiques progressent, il est nécessaire d'explorer de nouvelles voies. Les deux souches de VEC les plus prometteuses ont été adaptées jusqu'à parvenir à l'état idéal, mais... il nous manque encore quelque chose. Avoir toujours plus de sujets du Commonwealth ne nous aidera pas, car le problème reste le même chez tous : une exposition à une trop forte dose de radiations. »
  15. Père : « Mais l'Institut m'a trouvé grâce à des documents provenant de l'abri 111. Un nourrisson cryogénisé, protégé des mutations radioactives qui s'étaient infiltrées dans toutes les autres cellules humaines du Commonwealth. »
  16. Père : « J'étais exactement ce dont ils avaient besoin. Et donc mon ADN est devenu la base utilisée pour créer tous les synthétiques semblables aux humains qu'on peut voir aujourd'hui. »
  17. Hors du temps
  18. Publick Occurrences : « Depuis l'incident du "Masque brisé" en 2229, survenu ici même à Diamond City lorsque le premier synthétique à apparence humaine a infiltré et attaqué un groupe de colons innocents, il nous est arrivé à tous de nous réveiller en pleine nuit, terrorisés par le spectre de l'Institut et de tout ce qu'il représente. »
  19. Enregistrements du directeur
  20. Entrées de terminal de l'Institut : « 10.02.2287
    Saisi par : Virgil.B
    Remarques :
    Rien de neuf. Toujours pareil. J'ai formulé une plainte officielle auprès du conseil d'administration, car ces tests n'apportent aucune information valable. Le projet biologique dérive d'un vieux projet entamé il y a des décennies. Pourquoi tient-on autant à le poursuivre ? »
  21. Entrées de terminal de l'Institut : « 10.07.2277
    Saisi par : Syverson.C
    Remarques :
    Dernière série de tests terminée. Tous les résultats sont conformes aux niveaux attendus. J'ai informé directement le Dr Zimmer, en tant que commanditaire des tests. Il n'a pas paru satisfait des résultats ; j'ignore pourquoi. Il n'a pas voulu préciser pour quelle raison il avait commandité les tests. »
  22. Entrées de terminal de l'Institut : « 2286.10.4
    Saisi par : Virgil.B
    Remarques :
    J'ai officiellement repris le rôle de responsable du projet à la mort du Dr Syverson.
    Les derniers sujets ont donné des résultats similaires à ceux des tests effectués au cours de ces cinq dernières années. Aucune déviation statistique remarquée.
    Les corps synthétiques continuent à bien se porter. La nécessité de poursuivre les tests n'est pas motivée. »
  23. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « Les expériences de l'Institut portant sur le virus d'évolution contrainte (VEC) ont pris fin lorsque le docteur Virgil a fui pour rejoindre le Commonwealth. »
  24. Dialogue de Fallout 4 : « Absolument. Tout est question d'économie et d'optimisation, le plus petit volt compte. Au fil des années, nous avons développé des moyens efficaces pour réduire notre budget énergie. Quand c'est nécessaire, nous puisons dans certaines ressources disponibles à la surface. Nous ne prenons pas plus que ce dont nous avons besoin, naturellement. Heureusement, les systèmes avancés travaillent toujours à de nouvelles solutions pour produire plus d'énergie. D'ailleurs, c'est vital, parce que la demande ne cesse d'augmenter. Je ne vous dis même pas ce que le dématérialisateur moléculaire consomme en une seule utilisation... »
  25. Enrico Thompson : « Je n'irais pas jusque là. Certains des plus vieux appareils tiennent quand même le coup depuis des décennies, voire même des siècles. C'est assez incroyable, quand on y pense. Nos ancêtres construisaient pour durer. Évidemment, c'était avant qu'ils fassent sauter la planète avec leur guerre. »
    (Fichier dialogue d'Enrico Thompson)
  26. Enrico Thompson : « Eh bien, pour ce qui est du réacteur et de beaucoup de ses systèmes secondaires, comme le refroidissement, la surveillance ou la répartition énergétique, c'est du matériel d'avant-guerre. La majeure partie de l'infrastructure principale a été construite plus tard, par les survivants. J'imagine que chaque génération a apporté son lot de modifications, en ajoutant des labos, des améliorations, etc. »
    (Fichier dialogue d'Enrico Thompson)
  27. Entrées de terminal de l'Institut : « Avant la guerre, le CIT menait des expériences sur son réacteur nucléaire souterrain. Aujourd'hui, il a été reconditionné pour fournir à l'Institut une énergie presque illimitée une fois qu'il aura été activé. »
  28. Père : « À l'origine, il avait été construit pour le Commonwealth Institute of Technology avant la guerre, mais ce n'était qu'un prototype d'essai. Au fil des années et de nos progrès, nous lui avons apporté de nombreuses améliorations, et nous sommes enfin à deux doigts de pouvoir le mettre en marche. Le réacteur est presque prêt, mais nos derniers tests ont révélé quelques détails à revoir. C'est en ça que consiste la phase trois. »
  29. Père : « Comme vous l'avez sûrement remarqué à la surface, l'électricité est une ressource de très grande valeur. Elle l'est encore plus pour l'Institut. Toutes nos machines, tout ce qui nous permet de vivre et de travailler ici consomme de l'électricité. Et bien sûr, à chacune de nos avancées, nos besoins augmentent. Au nom du progrès, de nombreux compromis et sacrifices ont dû être consentis au fil des ans. »
  30. Père : « Nous avons parfois été contraints d'utiliser des installations en surface pour nous alimenter en électricité. C'est un risque aussi bien pour le personnel que pour l'équipement. La phase trois, c'est, tout simplement, l'activation d'un réacteur nucléaire capable de fournir une source d'énergie illimitée à l'Institut. Il assurera non seulement notre survie, mais aussi notre prospérité. »
  31. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « L'Institut permet à ses membres de vivre dans un environnement propre, sûr et confortable, loin des conflits et des risques écologiques qui ont rendu la surface presque inhabitable. »
  32. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « L'Institut est dirigé par un conseil d'administration, constitué des responsables de chacune des divisions, et par un directeur spécialement nommé.  »
  33. Père : « La plupart des divisions de l'Institut sont relativement autonomes, et tout à fait à même de fonctionner sans intervention extérieure. Mais quand elles doivent interagir les unes avec les autres, nous ne sommes pas à l'abri de problèmes potentiels. Votre rôle consistera à établir des règles, résoudre les conflits et autres. »
  34. Madison Li : « Je suis entourée de matériel de laboratoire dernier cri et je travaille avec certains des plus grands esprits de la planète... À votre avis ? Le seul problème, c'est le manque de transparence. J'ai toujours l'impression qu'on nous cache quelque chose, un but secret. »
    (Fichier dialogue de Madison Li)
  35. Madison Li : « C'est vrai que je commence à en avoir assez de tous ces secrets, ici. Parfois, j'ai l'impression que Père ne me dit pas toute la vérité, qu'il me cache quelque chose... Je n'aime pas ça. »
    (Fichier dialogue de Madison Li)
  36. Madison Li : « J'avais un collègue... Le docteur Virgil. Il y a eu un accident dans son laboratoire, il y a quelques mois. Il a été tué. Je voulais participer à l'enquête, mais Père a fait condamner les lieux en invoquant une "contamination". Je n'ai jamais vraiment cru à cette histoire d'accident. Plus je posais des questions, plus j'avais l'impression que Père faisait tout pour les éviter. Si vous me rapportez des preuves permettant d'identifier formellement ce qui l'a tué, j'accepterai de réfléchir à l'offre de la Confrérie. Marché conclu ? »
    (Fichier dialogue de Madison Li)
  37. Evan Watson : « Au cas où vous ne le saviez pas déjà, les heures de réduction des nuisances sonores vont de 22 heures à 6 heures. »
    (Fichier dialogue d'Evan Watson)
  38. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « La division de bioscience produit la majeure partie de la nourriture de l'Institut, tout en menant un certain nombre d'autres projets parfois secrets. »
  39. Clayton Haldren : « Comme son nom l'indique, la division bioscience est spécialisée dans les domaines de la botanique, de la génétique et de la médecine. Notre mission la plus importante est de maintenir tous les membres de l'Institut en bonne santé. Dans ce but, nous cultivons des végétaux spécialement sélectionnés pour leurs vertus médicinales et nutritives. Nous avons même commencé à explorer l'idée d'une vie animale synthétique. Vous avez sûrement vu les gorilles... Ce projet n'en est qu'à ses balbutiements, mais il a déjà un potentiel intéressant. »
    (Fichier dialogue de Clayton Haldren)
  40. Le Vagabond Solitaire : « Pourquoi un androïde se sentirait coupable ? Qu'est-ce que vous cachez, Zimmer ? »
    Zimmer : « Mon Dieu, votre intelligence devient pénible. Très bien. Je vais vous dire ce que vous tenez à savoir, si ça peut vous aider à retrouver mon bien. Ce modèle avait pour tâche de traquer et capturer des androïdes en fuite. Oui, d'autres se sont enfuis. C'est l'un des effets secondaires d'une IA aussi avancée. Les machines se mettent à penser. Elles s'imaginent même avoir des droits. Ainsi... cet androïde a pu croire qu'il avait fait quelque chose de... mal. D'immoral. Et cherché à oublier ses actes. Ça vous va ? »
    (Fichier dialogue de Zimmer)
  41. Le Vagabond Solitaire : « Il faut que j'en sache plus. C'est quoi un androïde exactement ? »
    Zimmer : « Oubliez tout ce que vous savez des robots. Ces automates ne sont que des jouets mécaniques, comparés à de vrais robots. Les androïdes ont une peau artificielle, du sang, sont programmés pour simuler la vie. Ils respirent, par exemple. Ils peuvent même manger et digérer. »
    (Fichier dialogue de Zimmer)
  42. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « Le bureau de rétention des synthétiques est chargé de retrouver les synthétiques de 3e génération "fugitifs" : des unités défaillantes, convaincues par leur propre IA qu'elles sont en fait des êtres vivants. »
  43. Le Vagabond Solitaire : « J'ai trouvé cet androïde. C'est Harkness, le chef de la sécurité de Rivet City ! »
    Zimmer : « Harkness, vous dites ? Oui... Oui, c'est logique. Il travaillait pour un service spécial de la police du Commonwealth, après tout. Et il est ici, à Rivet City ! Excellent ! Je dois attendre... trouver le moment opportun pour l'affronter. Merci pour votre aide et votre discrétion dans cette affaire. Et maintenant, votre paiement. Ce module de combat agira directement sur votre système nerveux central. Je pense que vous le trouverez utile. »
    (Fichier dialogue de Zimmer)
  44. Justin Ayo : « Père m'a demandé de vous présenter rapidement le bureau de rétention des synthétiques. Notre rôle principal est de récupérer les synthétiques qui se sont enfuis à la surface et se cachent au sein de la population humaine. Notre bras armé est le chasseur, un synthétique de troisième génération pouvant opérer à la surface. La mission des chasseurs est simple : pourchasser et appréhender tout synthétique en fuite. Ils sont parfaitement autonomes, spécialement formés à tous les styles de combats et maîtres dans l'art de l'infiltration et de la filature. En un mot, ils sont d'une efficacité implacable. »
    (Fichier dialogue de Justin Ayo)
  45. Justin Ayo : « Le BRS surveille la totalité des synthétiques de 3e génération en permanence pour déceler des aptitudes spécifiques. Les modèles qui montrent ténacité, courage et esprit d'initiative sont soumis à un entraînement rigoureux. Nous leur enseignons le maniement des armes, le combat à mains nues, les techniques d'investigation, la psychologie et des bases d'ingénierie. Ceux qui réussissent l'examen final deviennent des chasseurs, les autres sont réinitialisés et retournent à leurs tâches initiales. »
    (Fichier dialogue de Justin Ayo)
  46. Justin Ayo : « Quand un chasseur a repéré un synthétique en fuite, il utilise son code de réinitialisation individuel pour effacer sa mémoire et le rendre inerte. Il nous reste ensuite à entreprendre la délicate procédure de restauration des connexions neuroniques pour lui rendre sa configuration d'origine. Si ça marche, le synthétique peut reprendre son poste et il n'aura aucun souvenir du temps passé à la surface. Mais trop souvent, les dégâts sont irréversibles et nous sommes obligés de mettre l'unité au rebut. »
    (Fichier dialogue de Justin Ayo)
  47. Enrico Thompson : « Je sais que l'endroit a l'air flambant neuf, mais beaucoup des technologies présentes ici accusent un certain âge. Je passe des nuits blanches à me demander quand aura lieu la prochaine coupure générale. »
    (Fichier dialogue d'Enrico Thompson)
  48. Allie Filmore : « Je vais vous faire une présentation de la division des infrastructures. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser après. Comme vous vous en doutez, nous maintenons les systèmes électriques et mécaniques de l'Institut en état de fonctionnement optimal. Nous entretenons et optimisons tous les systèmes qui nous permettent de vivre et de travailler dans un endroit comme celui-ci. Ces murs cachent de nombreuses machines complexes qui recyclent l'air et l'eau, et fournissent le courant nécessaire aux laboratoires et aux quartiers d'habitation. Notre travail n'est peut-être pas aussi passionnant que dans les autres divisions, mais il est au moins aussi important. »
    (Fichier dialogue d'Allie Filmore)
  49. Terminal, Retrait progressif des synthétiques de 1re génération
  50. Guide de Survie du Résident d'Abri de Fallout 4, p411 : « Divisions des systèmes avancés de l'Institut
    La division des systèmes avancés travaille sur la physique appliquée (armes à plasma et téléportation) et sur des projets spéciaux classés secret défense. L'accès au réacteur se fait depuis ici mais est actuellement inaccessible sauf si vous acceptez certaines quêtes. »
  51. Entrées de terminal de l'Institut : Phase trois
    État : en retard
    Derniers développements :
    - Enceinte modifiée selon les spécifications de Li.M
    - Couplages d'échappement remplacés
    - Calculs du champ de confinement magnétique perfectionnés
  52. Père : « Pendant plus d'un siècle, nous nous sommes consacrés à la survie de l'humanité. Des années de recherche, d'innombrables essais et expériences... Une vision partagée de la manière dont la science peut modeler l'avenir. Ça n'a jamais été facile, et nos actions ont souvent mal été interprétées par ceux de la surface. Un jour, peut-être, nous pourrons leur montrer ce que nous avons accompli. Mais pour l'instant, nous devons rester sous terre. Les enjeux sont bien trop grands pour risquer de tout gâcher. Comme vous l'avez vu, la surface est assez... instable. »
    Fichier dialogue de Shaun
  53. Père : « Au bout du compte, toutes nos connaissances et ressources convergent vers un seul but, que notre devise énonce clairement : l'humanité redéfinie. »
    Fichier dialogue de Shaun
  54. Messages d'écran de chargement de Fallout 4 : « L'Institut est convaincu que la surface du Commonwealth est condamnée et que l'avenir de la race humaine se situe sous terre. »
  55. Père : « Mais maintenant... ça ne fait que confirmer ce que j'ai toujours su. Le Commonwealth est... mort. Il n'y a pas d'avenir, ici. Le seul espoir de l'humanité se trouve sous terre. »
    Fichier dialogue de Shaun
  56. Père : « Malheureusement, aucun progrès n'est possible sans revers occasionnel. Aussi remarquables soient-ils, nos synthétiques peuvent se montrer... dangereux sans supervision appropriée. Quand le corps et l'esprit supérieurs des synthétiques se heurtent à la notion de libre arbitre, le résultat est parfois chaotique. »
    Fichier dialogue de Shaun
  57. Père : « Un synthétique renégat a pris le contrôle d'une bande de pillards à Libertalia. Sa mémoire a été effacée et son identité altérée. Il pense être un homme du nom de Gabriel. Sous son commandement, les pillards ont tué de nombreux innocents. J'ai envoyé un chasseur à Libertalia. Je veux que vous vous joigniez à lui pour capturer ce synthétique. »
    Fichier dialogue de Shaun
  58. Vision de Mama Murphy : « Vous portez une blouse de laboratoire. Vous vous tenez en compagnie... d'hommes de science. Des visionnaires. Brillants, mais incompris. Je vois une terre recouverte de symboles, comme une vaste expérience. Chaque test est un nouveau commencement. Chaque sacrifice, une perte acceptable. On ne vous aimera pas, mais vous sauverez l'humanité... quelle que soit la définition que vous décidiez de donner à ce terme. »
  59. Terminal de bioscience, Initiative de la ferme des Warwick
  60. Le Vagabond Solitaire : « Il y a des rumeurs... au sujet d'un projet secret d'IA du Commonwealth ? »
    Zimmer : « Oui, eh bien, nous avons des raisons de ne pas voir ces technologies apparaître dans les Terres désolées. C'est pourquoi vous devez les retrouver. Et c'est ce que vous devriez être en train de faire ! Plus vous attendrez, plus la piste s'effacera.  »
    (Fichier dialogue de Zimmer)
  61. Père : « L'organisation qui se fait appeler le "Réseau du rail" a acquis plusieurs synthétiques de l'Institut, des synthétiques qui avaient disparu ces derniers mois. Ils veulent visiblement "libérer" ces synthétiques, parce qu'ils les croient doués de sentiments. Nous savons où ces synthétiques se trouvent, et nous devons les récupérer avant que le Réseau du rail n'ait le temps de les cacher. »
  62. Père : « Rappelez-vous Libertalia. Voilà le résultat de leurs actes égoïstes et inconsidérés. »
  63. Entrées de terminal de l'Institut : « Évaluation de la menace
    CONFRÉRIE DE L'ACIER
    Niveau de menace : primaire
    Les troupes de la Confrérie ont récemment effectué une arrivée en force. Elle travaillerait actuellement à la construction d'une nouvelle arme mettant directement l'Institut en danger. L'aéroport de Boston est maintenant sous le contrôle de la Confrérie. Zone à éviter pour les agents à la surface.
    RÉSEAU DU RAIL
    Niveau de menace : secondaire
    Le Réseau du rail reste insaisissable. Empêcher la fuite des synthétiques est primordial pour contrer les opérations du Réseau du rail. Possibilité d'un agent du Réseau du rail ou d'un sympathisant au sein de l'Institut. Poursuivre les demandes de renseignements auprès des informateurs.
    BANDES DE PILLARDS
    Niveau de menace : tertiaire
    Les bandes de pillards demeurent désorganisées et dispersées. Libertalia, Corvega, l'aciérie Saugus Ironworks, la brasserie Beantown, le lycée technique D.B. et Hyde Park figurent parmi leurs principales zones d'activité. Une extrême prudence est nécessaire en cas d'opération dans ces zones.
    SUPER MUTANTS
    Niveau de menace : tertiaire
    La menace des super mutants est d'ordre passif dans la mesure où ils cherchent rarement à agrandir leur territoire. Faire preuve de prudence dans les zones concernées... Éviter autant que possible la confrontation, recourir à la furtivité pour les éviter.
    CRIME ORGANISÉ
    Niveau de menace : minime
    Le centre actuel de ces activités est Goodneighbor. Les criminels sont généralement bien armés, mais tentent généralement d'éviter le conflit avec les chasseurs. L'intimidation et les pots-de-vin ont généralement plus de succès que le conflit direct. Les drogues et les capsules peuvent également s'avérer utiles dans la collecte d'informations et l'obtention d'alliés. »
  64. Terminal, Liste d'informateurs
  65. Max Loken : « La liste des améliorations est exhaustive, je pourrais en parler pendant des heures sans en atteindre le bout. Imaginez ce que nous pourrions accomplir si nous n'étions pas sensibles à la peur, la faim ou la maladie. Imaginez ce que nous pourrions créer si nous pouvions mettre chaque seconde de notre existence à profit, sans prendre le moindre repos ? »
  66. Liam Binet : « L'architecture de base de notre système de sécurité n'a pas véritablement changé depuis l'époque du CIT. Le programme de sécurité d'origine s'appelait Code Defender. C'était révolutionnaire, pour l'époque. On a encore des terminaux avec la version 1 au placard. »
  67. Entrées de terminal de l'Institut : « L'attente continue.
    Ayo peut uniquement confirmer des témoignages oculaires provenant des environs de l'abri 111, et de Diamond City un peu plus tard. Je ne sais pas vraiment ce que cela signifie. Allons-nous nous rencontrer ? Ai-je fait tout cela pour rien ?
    Non, pas pour rien. Quoi qu'il arrive, j'aurai appris beaucoup sur moi-même, sur mon passé. Je ne dois pas me laisser dominer par mes émotions, je dois me contenter d'observer et d'enregistrer.
    On m'a dit que Kellogg avait cessé d'émettre. Bizarrement, je pense au docteur Walker. Il avait placé tellement d'espoirs en Kellogg, en ses implants et le potentiel qu'ils représentaient. Il m'arrive encore de regretter d'avoir enterré le projet, mais je sais pertinemment où il nous aurait menés. Walker n'avait jamais fait aucun mystère de ses objectifs réels, et il commençait à se montrer dangereusement persuasif. J'ai fait le bon choix, j'en suis convaincu. La mission première de l'Institut est la sauvegarde de l'humanité, pas la quête d'une symbiose étrange entre biologie et technologie. »
  68. Entrées de terminal de l'Institut : « Kellogg, Conrad - Espérance de vie améliorée
    16 juillet 2285
    La présence occasionnelle de Kellogg continue de perturber les autres. Au début, je pensais qu'ils étaient simplement intimidés par son assurance et son arrogance, ou qu'ils avaient peut-être simplement peur de ce qu'il était. Kellogg est un tueur, après tout. Mais en observant bien leurs réactions, leurs regards en coin, j'ai fini par percevoir autre chose. Quelque chose que j'aurais probablement dû prévoir : de la jalousie.
    Kellogg est l'incarnation vivante d'un programme oublié. C'est un être humain amélioré, un cyborg, et les avantages dont il profite sont indéniables. Mais ces scientifiques n'ont que faire de ses réflexes surhumains ou de sa puissance de combat. Non, c'est son espérance de vie supérieure qui leur fait si cruellement envie.
    Combien de temps Kellogg va-t-il vivre s'il ne se fait pas tuer (hypothèse peu probable) ? C'est difficile à dire. Il a déjà plus de cent ans. Cela fait de lui le plus vieil habitant du Commonwealth. Sa physiologie tout entière a été modifiée. Il atteindra peut-être les 150 ans. Voire les 200.
    Laissons les médiocres le jalouser. Kellogg est un témoignage vivant de l'ingéniosité et de la supériorité de l'Institut. Et je prends grand plaisir à savoir que ce simple fait doit l'agacer au plus haut point. »
  69. Une tragédie a frappé l'humanité

Modèle:Palette Institut